Didier Guiserix
répond à JesWeb, un an après le nouveau Casus


Il y a un an, Didier Guiserix avait déjà répondu à nos questions à l'occasion de la refonte du magazine Casus Belli.

Didier Guiserix se penchant sur une table de jeu - photo Laurent Hachet








Déjà un an! Casus Belli nouvelle formule en est déjà à huit numéros. Petit retour en arrière: fin 1999, Casus Belli, magazine pionnier en matière de jeux de simulation et de jeux de rôle, cesse de paraître sous la bannière Excelsior, faute de rentrées financières assez importantes. Loin d'être découragé, son rédacteur en chef Didier Guiserix bâtit avec l'appui de quelques autres passionnés professionnels une nouvelle mouture. Parfois décrié à son lancement pour s'être trop éloigné de l'ancien Casus, le magazine a su se créer une place bien à lui dans les univers imaginaires. Un petit point s'imposait avec Monsieur Casus, à savoir Didier Guiserix.

JesWeb - Première question bassement matérielle: est-ce que le nouveau Casus se vend bien, notamment par rapport à l'ancien et par rapport à ce que vous estimiez à son lancement ?

Didier Guiserix - On a démaré dans la fourchette basse, c'est-à-dire qu'on en vendait un peu moins que l'ancien (en fait plus en kiosque, mais très peu d'abonnés). A partir du 5 et surtout du 6, on a commencé à remonter, et les abonnés commencent à rentrer (pas des abonnements de soutien, mais de vrais abonnés par choix) quoique progressivement. Il faut dire qu'on n'a pas travaillé dessus, car notre dossier de commission paritaire s'est jusqu'ici perdu dans les méandres de l'administration, et du coup les abos rapportaient à la Poste mais pas à nous!

De plus, nous sommes enfin distribués en kiosque en Belgique (pour la Suisse faudra encore attendre). Mais nous n'aurons les chiffres du 7 que d'ici quelques semaines. Casus Belli numéro 8

JesWeb - Un an après, avez-vous toujours la tête dans le guidon ou avez-vous eu le temps de prendre un peu de recul sur le nouveau Casus ?

Didier Guiserix - On a fait un premier check-up vers le 4, puis un second au niveau du  6: en fonction de nos propres réactions et de celles des lecteurs. Je pense que ça se voit dans le magazine, au niveau de la lisibilité autant que des équilibres entre rubriques (même si l'actualité, ou le manque d'actualité, fait que la balance des sujets ne correspond pas à chaque numéro à notre idéal).

JesWeb - Des changements sont-ils prévus pour les numéros qui viennent ?

Didier Guiserix - Oui. D'une part plus de background, d'autre part une porte plus ouverte pour nos coups de coeurs ludiques dans le domaine des jeux autres que jeu de rôle (jeux de plateau, quelques wargames sans doute, ou des jeux avec figurines, que l'on apprécie et pratique à la rédac). Le mouvement est déjà amorcé depuis deux numéros. On n'en fera pas la une, mais on leur laissera parfois un belle place.

JesWeb - A propos des jeux autres que les jeux de rôle... Les rapports avec Frédéric Weil sont-ils bons ? Bruno Faidutti est loin de l'encenser, car M.Weil a complètement délaissé Citadelles, un jeu de société que pourtant Multisim a publié. Quel est votre sentiment là-dessus ?

Didier Guiserix - Fred se bat sur de multiples fronts: entre ses projets à long terme pour le on-line et les lignes de JdR en français et en édition US (sans oublier les soucis liés au mag), se dissipe une bonne partie de son énergie; et s'il continue à lancer d'autres projets par conviction du Fred joueur, le Fred patron a du mal à suivre.

Bruno étant de son côté un peu absolutiste, je conçois qu'il râle car bien évidemment, les "jeux de plateau" ne sont pas la priorité vitale de Multisim.

Mega 1, 2, 3 et... 4 !

JesWeb - Encore un petit mot sur Mega 4... Avez-vous un message à passer aux nombreux joueurs qui apprécient ce jeu, un état des travaux et une éventuelle fourchette de dates pour la sortie ?

J'ai malheureusement décroché de la mailing list durant quelques mois courant 2000, et quand je suis revenu, les "gens qui agissent" avaient avancé dans un sens de complexification pour rôliste rôdé, un peu à l'opposé de ce que j'avais envie de faire.

Du coup, n'ayant pas d'alternative à proposer, j'ai laissé la discussion et l'avancée se faire entre les membres, et je donnerai mon imprimatur s'il se profile une version finale qui tourne, même si elle ne va pas dans le sens d'intégration/simplification que j'aurai préféré. L'important est qu'il existe une version non-buggé des règles pour qui veux jouer dans cet univers (ce qui compte le plus en fait, du moins pour moi).

Je n'ai pas de piste spéciale pour une édition papier, et le but est qu'il soit dispo sur le net (mais je m'offrirai bien le plaisir de faire la maquette si je peux).

Merci et bonne chance pour la nouvelle année de Casus !

Interview réalisée en mai 2001. Crédit photo: Laurent Hachet - http://www.24pm.com/garuda. JesWeb - la page des jeux de société - http://jesweb.free.fr

PNL

Voir aussi:
  • Donjons & Dragons VF 3ème édition - notre critique de D&D 3.
  • Autre interview de Didier Guiserix - il y a un an, au printemps 2000.
  • Le site officiel de Casus Belli
  • Le groupe de discussion MEGA 4 - sur eGroups.fr




  • Retour à l'accueil Retour à l'accueil Crédits du site